Les oeuvres d'art de la Fondation de Corse UMANI
 
 

Maddalena Rodriguez-Antoniotti

Maddalena Rodriguez-Antoniotti  

Maddalena Rodriguez-Antoniotti vit toute sa jeunesse à Paris. Après des études supérieures à la Sorbonne (notamment au Centre d’Histoire du Syndicalisme devenu par la suite Centre d’Histoire Sociale du XXème siècle), elle enseigne dans divers lycées de la région parisienne. Elle choisit ensuite de venir vivre en Corse, terre natale de ses parents. Elle abandonne alors l’enseignement pour se consacrer, en autodidacte, à la peinture. Ses variations abstraites sur de très vieux papiers l’amènent à « tricoter » les alphabets de la Méditerranée. Elle pratique un peu plus tard la photographie (exclusivement argentique). Après un premier travail à la chambre, attaché au livre et au papier et qui a pris sa place dans les archives de la B.N.F., elle a mené une recherche sur La mer au travail dont une partie (C’est ça la beauté d’un port) a été exposée au Musée de Bastia du 28 avril au 11 juin 2018.

La Collectivité Territoriale de Corse lui décerne en 2008 le Grand Prix des arts plastiques (en photographie).

Sa démarche photographique présente (tout à la fois documentaire, poétique et … argentique) concerne trois îles du bassin méditerranéen appréhendées dans l’ordinaire de leurs paysages. Après la Corse et la Crète, c’est la Sicile qui clôturera cette trilogie.

Tant en France qu’à l’étranger (Allemagne, Suisse, Maroc), de nombreux lieux accueillent ses œuvres (peintures ou photographies) : citons par exemple la Fondation Paul Ricard, la Galerie Corinne Timsit, le Château Royal de Collioure, le CIAC (Château de Carros), le Musée de Pontarlier, la Fondation Le Grand Cachot de Vent et le Château de Môtiers en Suisse, le Musée Arthur Rimbaud à Charleville-Mézières, l’Espace d’art contemporain Orenga de Gaffory, la Chapelle des Pénitents Bleus à La Ciotat, le Musée de la Corse, la Galerie Delacroix (Institut Français de Tanger/Tétouan), le Musée de Bastia. D’autres encore avec le Centre Méditerranéen de la Photographie. A la clé, des commandes (Société Alstom pour le NGV Liamone de la SNCM) et des acquisitions publiques (notamment : Musée Arthur Rimbaud, Musée de Pontarlier, Musée de Bastia, Collectivité Territoriale de Corse, France 3 Corse, Commune d’Oletta, Ville de La Ciotat, Centre Méditerranéen de la Photographie).

Parallèlement à cet itinéraire personnel, elle initie et dirige en Haute Corse, de 1991 à 1998, la manifestation d’art contemporain « Le Parcours du Regard » qui accueille de grandes figures de la scène artistique hexagonale et internationale (Ernest Pignon-Ernest, Hervé Di Rosa, Hervé Télémaque, Franta, Henri Cueco, Ange Leccia, Daniel Dezeuze, Raza pour ne citer qu’eux)

Outre ses contributions à des publications collectives, Maddalena Rodriguez-Antoniotti est l’auteure de :
- Comme un besoin d’utopie (préface de Jean-Louis Pradel), éditions Albiana, 2005,
- Bleu Conrad ou Le Destin méditerranéen de Joseph Conrad (préface de Kenneth White, éditions Albiana, 2007) où figurent également une vingtaine de ses photographies,
- Corse, éloge de la ruralité, photographies et texte, Images en Manœuvres Editions, 2010,
-Terre de Crète, préface d’Allain Glykos, photographies et postface de Maddalena Rodriguez-Antoniotti, éditions Eoliennes, 2017

 

Son ouvrage Bleu Conrad a été adapté au théâtre et à la télévision.

 

Retour | Cursus | Biographie

 

Haut de page

 

 

Facebook afc-UMANI Suivez-nous sur Facebook

Inscrivez-vous à notre Newsletter


afc-UMANI - Associu pè una Fundazione di Corsica - Association pour une Fondation de Corse
BP 55 - 20416 Ville di Petrabugnu Cedex - Tél. + 33(0)4 95 55 16 16 - Email : afc@afcumani.org

© wsylvie 2010

Soutenez l'afc-UMANI